Barry Henderson Wheelchair Tennis Singles
Retour à la liste des joueurs

Barry Henderson

Date de naissance15 juillet 1967 Lieu de naissanceSalmon Arm (BC) Lieu de résidenceMission (BC) Taille6’0’ Joue

Personnel

Quel est ton plus lointain souvenir de tennis ? J’adorais jouer au tennis avec mon père. Un de mes meilleurs souvenirs est quand j’ai enfin été invité à la soirée des hommes de notre club local. Comment, où et quand as-tu commencé à jouer au tennis ? J’ai commencé à jouer quand j’étais jeune. J’ai ensuite commencé à entraîner pendant mes années universitaires. Après avoir perdu ma jambe, j’ai juré de ne plus jamais jouer au tennis. Je trouvais cela trop difficile parce que ma capacité à courir était tellement réduite. On m’a initié au tennis en fauteuil roulant il y a cinq ans et je n’ai pas cessé de jouer depuis. Pourquoi as-tu choisi le tennis ? J’ai découvert que jouer au tennis en fauteuil roulant m’a ouvert un monde de possibilités. Cela m’a permis de voyager partout dans le monde et de revenir à la compétition. Cela a été un ajout révolutionnaire à ma vie. Quelle est ta plus grande source d’inspiration, et pourquoi ? Ma famille m’inspire. J’adore regarder mes filles se lancer des défis et exiger l’excellence dans toutes les facettes de leur vie. Ton sport préféré autre que le tennis ? Je suis un avide partisan des Canucks de Vancouver, mais pour participer, j’adore skier. Que fait ta famille et quelle influence a-t-elle sur ta carrière au tennis ? Ma femme et mes enfants me soutiennent énormément. Mes parents sont les plus grands partisans. Ton équipe sportive préférée ? Les Canucks de Vancouver Ton athlète préféré ? Roger Federer Ton mets préféré ? La cuisine indienne – poulet au beurre Quel acteur t’incarnerait dans un film ? Robert Downey Jr. Un super pouvoir que tu aimerais avoir ? J’aimerais pouvoir courir comme Flash. Obsession secrète ? Les poules de baseball Qu’est-ce que les gens seraient surpris d’apprendre à ton sujet ? La lecture est mon activité préférée. Décris-toi en 3 mots Grégaire, empathique, optimiste. Que ferais-tu si tu ne jouais pas au tennis ? Je ferais probablement ce que je fais maintenant, moins le tennis. J’enseignerais à des élèves de 7e année et je serais le père de deux adolescentes extraordinaires.