fbpx
EN FR
Home   Nouvelles   La Britannique Heather Watson et le Lituanien Ricardas Berankis sont les champions de l’édition 2019 de l’Odlum Brown VanOpen

La Britannique Heather Watson et le Lituanien Ricardas Berankis sont les champions de l’édition 2019 de l’Odlum Brown VanOpen

19 Août 2019
written by: Rahim Karmali
written by: Rahim Karmali

Ce sont finalement la Britannique Heather Watson et le Lituanien Ricardas Berankis qui ont été couronnés champions de l’édition 2019 de l’Odlum Brown VanOpen devant une salle comble au Hollyburn Country Club de West Vancouver.

Pour la quatrième fois de l’histoire du tournoi, c’est une Britannique qui s’envole avec le titre. En effet, Watson se joint à Anne Keothavong (2007) et à Johanna Konta (2013, 2015) au tableau des grands honneurs. En 2018, Watson avait atteint la finale, mais s’était inclinée face à la Japonaise Misaki Doi. « Quand tu te promènes dans le club, tu peux voir tous les gagnants sur le mur. J’ai raté ma chance de peu l’an dernier et cette fois, une de mes motivations était d’avoir ma photo sur le mur, moi aussi. Je suis donc très heureuse d’avoir réussi », confiait Watson.

La joueuse de 27 ans a toutefois dû travailler pour chaque point contre Sara Sorribes Tormo, une adversaire très talentueuse. La troisième tête de série menait 5-1 à la manche initiale et a eu trois balles de manche avant que Watson parvienne à renverser la vapeur pour empocher six jeux de suite et le premier acte. Watson a poursuivi sur sa lancée, remportant les deux premiers jeux de la deuxième manche et mettant de la pression sur Sorribes Tormo. L’Espagnole a répondu à l’appel et a comblé un écart d’un bris pour niveler la marque à 4-4. Watson était cependant trop déterminée pour laisser filer son avance et a finalement arraché un gain de 7-5 et 6-4.

Après avoir vécu une disette de trois ans, Watson remporte ainsi son deuxième titre ITF de l’année. Watson — elle avait également triomphé à Fukuoka, au Japon. La Britannique n’aura pas beaucoup de temps pour savourer sa victoire, car elle doit maintenant se diriger vers New York pour participer aux qualifications des Internationaux des États-Unis à compter du 20 août.

Photo : Jon Benjamin

La finale masculine a été un duel en dents de scie qui a duré plus de deux heures. Le Lituanien Ricardas Berankis a amorcé le match en force, remportant la manche initiale par 6-3 face au Taïwanais Jason Jung. Le favori semblait alors parti pour la gloire, mais Jung est resté patient et a trouvé ses repères au service, produisant cinq aces pour enlever la manche 7-5. Juste au moment où il semblait que le vent avait changé de côté, Berankis est passé en vitesse supérieure, remportant 80 % de ses points au service pour mettre la main sur la manche par 6-4 et ainsi conquérir le titre.

Jung a fourni de vaillants efforts à sa première présence sur le Court central du VanOpen depuis 2014. Comme Jung l’a raconté après le match, la dernière fois qu’il avait foulé le Court central était pour affronter celui qui venait de lui remettre son trophée de finaliste, Rik de Voest, ancien joueur devenu directeur du VanOpen.

Berankis remporte ainsi son quatrième titre du Circuit Challenger de la saison et son deuxième au Canada après avoir été couronné champion du Challenger Banque Nationale de Drummondville, au Québec. Le Lituanien compte 12 trophées de tournois Challenger à son actif. Tout comme Jung, il espère poursuivre sur sa lancée alors qu’il prendra part aux qualifications des Internationaux des États-Unis.

 

(Photo en vedette : Jon Benjamin)