fbpx
  • EN
  • FR
EN FR
Home   Nouvelles   « Bon en… Sirop ! », Drummond plus relevé que Cleveland et d’autres nouvelles dont le décès de Jean Garceau

« Bon en… Sirop ! », Drummond plus relevé que Cleveland et d’autres nouvelles dont le décès de Jean Garceau

14 Fév 2020
written by: Mario Brisebois
written by: Mario Brisebois

L’expression bien connue prend absolument tout son sens ces temps-ci avec Vasek Pospisil.

Les images sont nombreuses dans les réseaux sociaux montrant le Britanno-Colombien prenant une bonne gorgée de sirop d’érable aux changements de côté.

Sachez que cela fonctionne pour Pospisil, qui était finaliste à Montpellier avant d’enchaîner la semaine dernière à Rotterdam avec une victoire contre le favori et cinquième mondial Daniil Medvedev en des manches de 6-4 et 6-3.

Très intéressant également, les succès du 25e mondial en 2014 font qu’il a réintégré le Top 100 après avoir été 248e — son pire classement en huit ans — à la suite d’une opération au dos en janvier 2019.

« J’ai toujours été un grand amateur. Je voyage avec mon sirop. Je l’utilise religieusement le matin », mentionne le vétéran de 29 ans.

Les vertus du doux nectar vont plus loin que sucrer le café et arroser les crêpes au petit déjeuner.

« J’ai lu que le sirop était efficace pour l’endurance, notamment chez les marathoniens. J’ai décidé de faire l’expérience d’autant plus, bien sûr, que je suis Canadien », explique-t-il.

Dans les recherches, on confirme que le Canada effectue 85 % de la production mondiale de sirop d’érable dont la majorité vient du Québec.

Au sujet de Pospisil, pas de souci pour l’approvisionnement. Il est parmi les inscrits au Challenger Banque Nationale de Calgary présenté à compter du 24 février.

NIVEAU RELEVÉ À DRUMMONDVILLE

C’est cette semaine qu’a lieu le Challenger Banque Nationale de Drummondville.

Directeur des tournois à Tennis Canada, Richard Quirion confirme que l’Allemand Dominik Koepfer, 94e, et Brayden Schnur, un Ontarien qui s’entraîne au Centre national de Montréal, sont les deux premières têtes de série.

Pour comparer le niveau, l’Américain Denis Kudla, 113e, coiffe le tableau à Cleveland cette semaine dans un autre tournoi du Circuit Challenger.

Chez les Québécois, les étudiants athlètes Alexis Galarneau et Taha Baadi ont reçu un laissez-passer pour le tableau principal composé de 48 joueurs.

La bourse est 54 160 $ avec hébergement et les repas payés sur le site.

Si vous ne pouvez pas rendre à Drummondville, vous pourrez voir les matchs en webdiffusion sur le site ATP Challenger.

HÉLÈNE Y SERA

Dans les noms connus associés au Challenger Banque Nationale de Drummondville cette année, il faut inscrire celui d’Hélène Pelletier.

L’analyste de RDS a accepté la présidence d’honneur de la compétition.

REVOICI KIM

Le retour de Kim Clijsters sera également à surveiller.

Après avoir pensé à une farce, la Belge, ex-numéro un et championne de Grands Chelems participe au tournoi de Dubaï. À 36 ans, c’est son épisode numéro trois côté retrouvailles.

« La grande inconnue est son physique », révèle son compatriote David Goffin au journal Le Soir.

PAS DE FLORIDE POUR FÉLIX ET SHAPO

Ce sont les snowbirds du Québec et fanatiques de tennis qui vont être déçus.

Vous avez été très nombreux à poser la question ces derniers mois et non, votre favori Félix ne sera pas du tournoi ATP 250 de Delray Beach, la semaine prochaine. Denis Shapovalov non plus.

Les deux sont plutôt en action en France, plus précisément à Marseille pour l’Open 13 de Provence.

Milos Raonic est toutefois des inscrits à Delray Beach. Son match d’entrée est annoncé pour mardi à 12 h 30.

Toujours chez les Canadiens, Jesse Levine est des rencontres USA-Reste du monde chez les vétérans en prélude dès la fin de semaine. La jeune sensation Coco Gauff participera à une démonstration.

PREMIER REGARD SUR LA FED CUP

On ne pourra pas accuser la Fédération internationale de lésiner avec la Fed Cup et nous savons déjà que le Canada affrontera la Serbie dans une rencontre éliminatoire les 17 et 18 avril.

La mauvaise nouvelle est que l’affrontement aura lieu en Serbie qui aura donc le choix de la surface, mais la meilleure est que leur équipe est tout à fait à la portée, leur plus redoutable, Nina Stojanovic, se situant 82e à la WTA.

TOUT LE TEMPS DE FAIRE TOKYO-MONTRÉAL

Aussi dans l’actualité, les autorités de Tokyo reviennent confirmer que tout est et reste en ordre pour les Jeux olympiques de cet été.

Les dates du tennis sont celles du 24 juillet au 2 août, ce qui laissera une grosse semaine aux grandes pointures de la WTA pour se rendre à Montréal pour la Coupe Rogers disputée du 7 au 16 août.

JEAN GARCEAU N’EST PLUS

Le tennis perd un pionnier des clubs intérieurs au Québec à la suite de l’annonce du décès de Jean Garceau, président fondateur des clubs Sani-Sport à Boucherville avant de faire un autre succès à Brossard.

Il a été président de l’Association des clubs de tennis et bien qu’il était du côté de l’industrie, il est devenu ami proche collaborateur de Tennis. Québec, notamment dans l’élaboration du plan Tennis 2000 qui sert encore.

« Jean Garceau a toujours cru à son sport. Une année, il m’avait téléphoné pour me dire qu’il allait m’envoyer plus d’argent parce que voilà un moment que n’avions pas accru nos cotisations », se souvient Jean-François Manibal, directeur général de Tennis Québec.

La famille avait pris la relève de la gestion chez Sani-Sport et nos condoléances à celle-ci, dont son épouse Rolande ainsi les quatre enfants Lyne, Claude, Gilles et Alain.